Publié dans Ça m'énerve !

Ça m’énerve : les machouilleurs de chewing-gum (dîts « les ruminants »)

 ☠  ATTENTION : ARTICLE MÉCHANT ☠

Les ruminants sont partout. A la ville, à la campagne, derrière un volant, derrière un caddie, dans les bus, dans les magasins, partout vous dis-je !

Les ruminants m’incommodent. Pire, ils m’horripilent et me font sentir comme une cocotte minute au bord de l’explosion. Les ruminants ne s’en rendent pas compte, mais ils prennent les sens de chacun d’entre nous en otage.

RÉSUMÉ POUR LES FLEMMARDS : Je n'aime pas, mais alors vraiment pas, les gens qui mâchent leur chewing-gum sans aucune discrétion. Et j'explique pourquoi. Et c'est pas gentil...

Comme un mouton paissant tranquillement dans le pré…

Le ruminant n’est pas beau à voir. Sa mâchoire s’ébroue dans un va et vient latéral, très proche de celui que produisent nos amis ovins et bovins. Il mâchouille, il écrase, il mastique un bout de plastique alimentaire fleurant fort la menthe ou les nettoyants de surface pour effacer de sa bouche les relents de son humanité ou son simple manque d’hygiène dentaire.

malaba
Quand y’en a marre, ben y’en a marre !

Et puis il y a surtout celui qui ouvre ostensiblement sa bouche et offre le voyage buccal de son chewing-gum en spectacle à la populace. Quelle générosité… ! On voit cette chose blanche, rose ou verte, brillante de salive, rouler sur la langue, à la commissure des lèvres, ou dans le creux de la joue.

Brrr, rien que le fait d’en parler,  ça me passe partout

Peut-être que le ruminant cherche à se donner une posture, une attitude, une constance ? Sainte-Marie-Jésus-Joseph, quelle erreur !  Voilà à quoi tu ressembles, ruminant :

une-folle-course-poursuite-entre-la-police-et-une-vache-165310

Quel doux son que celui du chewing-gum mâché… ♫♫*♥♫♫

Le ruminant aime montrer qu’il mâche du chewing-gum… et aime accompagner ce geste du doux son de sa bruyante mastication . Pendant que vous profitez paisiblement de la quiétude des transports en commun (haha), ou de l’attente dans une file de caisse, rien de telle que d’entendre par dessus votre épaule le bruit mouillé d’une gomme mâchouillée avec force de salive. Sluuuurp !

chewing-gum-web-3
Dessin de  (la talentueuse) Cy. Allez donc jetez un coup d’oeil à son blog ou retrouvez la sur madmoizelle.com  😉

Le ruminant aime aussi produire des bulles et les éclater ostensiblement. « Ploc, ploc, ploc ! ». Vous avez alors l’impression de sentir le rythme de votre coeur se caler sur les éclats du ruminant… et votre sang ne faire qu’un tour !

… et quel parfum !

Certains chewing-gum sentent forts. Si forts que si vous avez l’immense joie de vous trouver auprès d’un ruminant, vos narines frétilleront sous le parfum – si originalement – mentholé et frais de l’air évacuée par cette bouche infernale. En quoi est-ce désagréable me direz-vous ? Plusieurs raisons à cela :

  1. Je n’aime pas particulièrement cette odeur qui agresse mon petit nez sensible et délicat ;
  2. Je suis fatiguée de sentir ce parfum si impersonnel et standardisé ;
  3. Je n’aime pas spécialement respirer l’odeur de la bouche des gens que je ne connais pas – ou que je connais d’ailleurs.

508710-120hollywood20menthe

Les gens qui imposent le parfum de leur haleine (car c’est bien de cela qu’il s’agit !) sont comme ceux qui ne prennent pas la peine de brancher des écouteurs sur leur téléphone quand ils écoutent de la musique : ils imposent aux autres leurs goûts (dans tous les sens du terme) aux personnes les entourant ! Et c’est désagréable, très. Et pas originale, très, aussi.

Parce que finalement, tout le monde a désormais la même odeur. Et c’est moche. Pourtant, nul besoin de chewing-gum pour avoir bonne haleine : le parfum d’une bouche soignée n’a rien à voir avec celle d’un yack tout juste réveillé. La brosse à dent, deux à trois fois par jour, permet d’avoir une bouche saine et fraiche. Et si nécessaire, il existe des petits bonbons qui ne nécessitent pas un masticage ostentatoire et impoli.

Et puis pour terminer… le ruminant est un gros dégueulasse qui, une fois son chewing-gum dépourvu de son goût, va -sans plus de manière dont il n’aurait d’ores et déjà fait preuve [pas certaine de la construction de cette proposition relative] – le jeter sur le sol ou le coller sous une table.

Il ignore la politesse et la délicatesse qui fondent nos règles de vie en société.-> En bref, le ruminant, ben il fait grave ch** !!!  Donc vive la brosse à dents et les Tic Tac !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s